Avec Grez-Doiceau et Mouscron, Ottignies-LLN est la troisième commune wallonne  a être sollicitée pour réaliser la carte de son environnement sonore. Une démarche scientifique et participative à la portée de toutes les (bonnes) oreilles !

 Le bruit est un phénomène social : il participe à notre quotidien et accompagne quasi sans cesse notre vie personnelle, familiale et professionnelle. Trop souvent à notre goût, le bruit dérange, agresse et peut rendre malade. Des politiques ont été mises en place pour lutter contre les nuisances sonores mais ces réponses sont souvent insatisfaisantes. Car le bruit provoque des sonorités indésirables ou désagréables et il est difficile de les mesurer avec rigueur.

C'est la raison pour laquelle, un chercheur universitaire, Paul-Louis Colon (ULG), avec  le soutien de l'association Trop de Bruit en Brabant wallon, met au point une méthode scientifique invitant les habitants à réaliser eux-mêmes une carte sonore de leur environnement local. Une démarche qualitative qui peut alors servir de base à une demande d'action concrète d'amélioration de la vie quotidienne d'un quartier.

Le Conseil consultatif de l'Environnement et le Collège communal ont décidé d'appuyer ce projet en soutenant les quartiers qui rassembleront suffisamment de volontaires pour que leur carte soit la plus représentative possible. Chaque participant s'engage à réaliser, en l'espace de deux mois,  six relevés sonores sur un lieu de point d'écoute choisi par lui. Des formulaires à remplir sont prévus. Concrètement, si vous choisissez  le pas de votre porte ou le banc public de votre quartier, vous vous y installez, en semaine et en week-end, une fois le matin (entre 6-12h), une fois la journée (entre 12 et 18h) et une fois le soir (entre 18 et 23h). Vous pouvez, bien entendu, faire autant de points d'écoute différents que vous voulez !

Inscrivez-vous sans tarder, parlez-en autour de vous, mobilisez votre comité de quartier ou votre association. L'opération commencera dès la mi-mai avec des réunions d'information et des « balades sonores » qui expliqueront concrètement la méthode de relevé... pour que tous et toutes, avec nos oreilles, nous puissions devenir des citoyens de notre environnement sonore !

 

Stéphane Vanden Eede

Président du CC Environnement


Pour accéder à cette zone réservée, identifiez-vous
Objectifs et définition de RESoL
La création d'un outil
Contexte
Une réalité difficile
En pratique
La carte multimédia de l’environnement sonore
Quelle est la charge de travail pour les participants ? 

Articles portant sur des thèmes similaires :


Mots-clés :



Partager l'information



Commenter